lundi 28 février 2011

Casser la baraque

"Buvez du Slurm."

Rappel : Vous n'avez plus qu'une semaine pour participer au concours de silhouettes de monstres, alors on se dépêche, les cocos.

dimanche 27 février 2011

Que notre amour soit plus résistant que l'acier

En plus du sanctuaire de l'amour, Enoshima abrite aussi l'un de ces endroits où les amoureux accrochent des cadenas pour symboliser la force de leur amour qui traversera l'éternité. Cette pratique qui s'est répandue un peu partout dans le monde porte le nom, d'après Wikipédia, de "cadenas de l'amour" (j'aimerais trouver ça joli mais ça me semble être au-dessus de mes forces).
A mon avis, ça a dû commencer comme ça : un couple de lycéens, appelons-les Takeshi et Midori, ont passé la journée à la plage, puis sont allés au sanctuaire, et sont montés finalement tout en haut de l'île pour aller voir le coucher de soleil en se tenant par la main. Et au moment où ils regardent tous les deux le soleil couchant, Takeshi a l'idée lumineuse de prendre le cadenas de son vélo et de l'accrocher à la barrière en gravant dessus son nom et celui de Midori, qui est définitivement sous le charme. Ensuite, ils sont imités par des milliers de couples qui trouvent ça trop mignon (et aidés en cela par la boutique de souvenirs à proximité qui vend maintenant des cadenas prêts à l'emploi).
En hommage à Takeshi et Midori, certains accrochent encore des anti-vols de vélo. Et même des peluches. D'ailleurs si vous voulez faire le plein de peluches et de porte-clefs, c'est l'endroit idéal, il suffit de se servir.
Certains ont une conception beaucoup plus aliénante de l'amour et préfèrent passer directement aux menottes. Et certains n'ont définitivement rien compris et accrochent des plaquettes en bois en forme de coeur.

samedi 26 février 2011

Des protéines liquides

" - Maman, maman, je veux être plus fort que Super Mangouste !
- Tiens, mon chéri, bois cette super-boisson. Elle fera de toi le plus fort de tous les super-héros de moins de 8 ans."

vendredi 25 février 2011

Et que notre amour dure toujours

L'île d'Enoshima recèle de multiples trésors, dont un sanctuaire dédié à Benzaiten 弁財天, l'une des 7 divinités du bonheur (les fameux Shichifukujin 七福神 dont j'ai peut-être déjà parlé). En plus d'abriter une petite table avec le tampon à l'effigie de Benzaiten qui décore désormais mon agenda, ce sanctuaire a la particularité d'être consacré à l'amour. Pas l'amourette qui dure deux semaines pendant les vacances à St-Jean-de-Mont en juillet, non, je vous parle de celui avec un grand "A", celui qui dure toute la vie, et pourquoi pas après.
Les amoureux qui désirent sceller leur amour, ou plutôt pour le protéger des tourments de l'existence, peuvent sonner ensemble la "cloche de l'amour" (rien de plus romantique qu'une cloche) et écrire un petit ema 絵馬 pour que Benzaiten ne les oublie pas (les ema, ce sont ces petites plaquettes en bois). Ceux du sanctuaire principal d'Enoshima sont roses avec un coeur au milieu pour coller avec l'ambiance. Comme j'y suis allé en janvier, il restait encore quelques plaques-lapins-à-roulettes datant du Nouvel An, pour souhaiter des trucs divers comme la réussite dans les études, ce qui nous éloigne du sujet qui nous intéresse aujourd'hui.
Ce n'est pas le cas sur cette plaque-là, mais certaines personnes laissent des messages bien humiliants avec leurs noms en dessous. J'ai particulièrement aimé cette plaque sur laquelle il était écrit, d'une écriture féminine : "Mon chéri m'a trompé, on s'est quand même remis ensemble et on espère que ça nous portera chance de venir ici." Avec en dessous le message du copain en question : "Promis, cette fois c'est la bonne."

mercredi 23 février 2011

On est mignons et on veille sur toi

Deux nouvelles barrières-animaux à ajouter à ma collection :
- les lapins roses et jaunes (au fond) à Enoshima
- les grenouilles oranges à Tsukuba.

mardi 22 février 2011

Cancale dans un bocal

On dira ce qu'on voudra, mais des huîtres ouvertes vendues sous vide, sans leur coquille, ce n'est pas super appétissant.

lundi 21 février 2011

Le parc d'attraction : niveau 1

Voici l'escalator d'entrée du Edo Tôkyô hakubutsukan 江戸東京博物館 (le musée de l'histoire de la ville de Tôkyô). On achète son billet en bas, et ensuite il faut emprunter l'escalator pour rentrer dans le musée. Ce qui est assez étrange, c'est que l'escalator fait une pause au milieu et devient plat, comme un tapis roulant, et ensuite il repart en escalator (je ne suis pas persuadé que ma description soit très bonne), ce qui est un peu perturbant. Peut-être qu'on ne peut pas construire un escalator aussi grand qui ferait tout d'un coup ?

dimanche 20 février 2011

Vole, balai, vole.

Et celui-là à votre avis, c'est pour quoi ? "Secteur autorisé aux élèves de Poudlard" ?

vendredi 18 février 2011

Et de la mie de pain en forme de cygne

Une jolie publicité vue dans le métro : un livre d'activités pour apprendre à éplucher une clémentine pour en faire des animaux (sur la pub on voit le serpent, facile, le cheval, le lapin, la seiche et la grenouille). J'aime beaucoup le slogan : "Et ça vous suffit d'éplucher bêtement vos clémentines ?"

J'imagine surtout ce brave Okada (l'auteur de l'ouvrage en question) débarquer chez Shôgakukan 小学館 (l'éditeur du livre, qui est quand même une grosse maison d'éditions, un peu comme nos Hachette ou Gallimard) et annoncer fièrement :
" - J'ai un super projet à vous proposer : un livre d'activités qui expliquerait comment éplucher des clémentines en faisant des formes rigolotes d'animaux. Ce serait ludique et ça permettrait d'augmenter les ventes d'agrumes.
- Eh bien vous savez quoi, mon cher Okada, votre idée d'animaux en pelures d'agrumes me plaît beaucoup. J'imagine déjà les publicités à la télévision et dans le métro."

Le livre sort demain en librairie, j'ai hâte. Pour vous occuper, voici la vidéo du lapin :
Je vous suggère de regarder les autres vidéos (qui ne sont pas tirées du livre), comme par exemple celle expliquant comment se faire une montre en clémentine, le dernier chic à Rio. Je ne pensais pas qu'il pouvait exister autant de fans d'épluchage d'orange, mais je crois qu'une fois de plus je sous-estime les ressources inépuisables d'internet.

jeudi 17 février 2011

Interdit !

Que les choses soient bien claires. Il est interdit :
- de franchir la barrière qui est à vos pieds
- de faire du feu dans l'eau qui se trouve devant vous
- de camper sur la mini-bande de pelouse qui borde les douves du palais impérial.

On ne sait jamais, des fois que quelqu'un serait tenté. Décidément, l'empereur ne doit pas être un vrai fan de "Jackass".

mercredi 16 février 2011

Et que ça brille, je veux pouvoir manger à même le sol

Si vous rencontrez des gens qui rentrent de vacances au Japon, tout le monde vous dira "Oh le Japon, qu'est ce que c'est propre, surtout les trains. Les Japonais font vraiment attention. C'est à se demander comment ils font."
La réponse pour le Shinkansen est assez simple : une équipe de ménage d'environ 30 personnes qui attend sur le quai que le train arrive et qui frotte tout avant que les passagers puissent monter.

lundi 14 février 2011

L'attaque des buses

Delfine et aAlex, par ailleurs créateurs du blog Issekinicho, m'ont invité à passer le week-end chez eux, à Machida 町田, à la fin du mois de janvier. En plus de la pyjama-party, ils avaient prévu des excursions à Yokohama 横浜, à Enoshima 江ノ島 et à Kamakura 鎌倉 pour parfaire le programme (d'où le fait qu'ils aient posté un message sur la Landmark Tower à Yokohama alors que j'en avais parlé aussi à la même période. Les plus futés des lecteurs avaient déjà compris qu'il se tramait quelque chose).

Comme on a passé pas mal de temps ensemble et qu'il nous ait forcément arrivé les mêmes choses, on s'est dit qu'on allait faire un échange de bons procédés sur un thème commun. Voici donc le message qu'ils proposent pour L'écureuil volant dans l'espace, tandis que le mien sera disponible sur Issekinicho sous peu. Si ce n'est pas déjà fait, allez voir ce qu'ils font, c'est trop rigolo (plus qu'un radis, c'est pour dire).

L'attaque des buses :



Du Beaujolais qui fond dans la bouche

Aujourd'hui c'est la St-Valentin, alors offrez des chocolats à celle/celui que vous aimez. Je ne peux que vous conseiller chaudement les chocolats fourrés à la crème de vin rouge, un véritable délice. C'est quand même précisé, en bas du paquet en petit, que comme les chocolats contiennent de l'alcool, ils sont à consommer avec modération quand on prend le volant. Etant donné qu'il y a 3 % d'alcool par mini-chocolat et que la boîte n'en contient pas énormément non plus, il faut vraiment se goinfrer avant de ressentir le moindre effet (je tablerais sur 20 boîtes).

dimanche 13 février 2011

Pierre, papier, ciseaux !

Le supermarché près de chez moi organise un grand tournoi de "Pierre, papier, ciseaux" tous les dimanches, avec plein de jouets à gagner. Malheureusement c'est réservé aux enfants qui n'ont pas encore l'âge d'aller à l'école primaire, donc je pense que c'est raté pour moi. Pour être le grand vainqueur, il faut battre le directeur du magasin. Le pauvre... Il n'a vraiment rien d'autre à faire que de jouer à "Pierre, papier, ciseaux" toute l'après-midi avec des enfants ? Surtout le dimanche. Etre obligé de venir exprès pour ça, à sa place, je l'aurais un peu mauvaise.

samedi 12 février 2011

Plutôt gruyère ou roquefort ?

Je crois que j'avais déjà montré un vélo de la marque "Fromage" mais je ne m'en lasse pas. C'est si romantique, surtout pour un vélo tout rose.

vendredi 11 février 2011

Et on n'oublie pas les dents du bas

J'avais oublié cette affiche pour une école dentaire, dont les petits chiens sont un subtil mélange de chien, de brosse à dents et de pain de mie non tranché.

jeudi 10 février 2011

L'ignoble chat a encore frappé

La mascotte Hello Kitty du China Town (chûkagai 中華街) de Yokohama est bien évidemment le petit chat dans un costume de panda. C'est dingue à quel point cet horrible chat salit tout ce qu'il touche. Même les pandas.

mercredi 9 février 2011

Chambre avec vue sur le port

En allant à Yokohama, je suis monté en haut de la Landmark Tower (Yokohama Randomâkutawâ 横浜ランドマークタワー) qui offre un super point de vue sur la ville, puisque le 69ème étage est entièrement vitré pour pouvoir observer les alentours. En plus, il contient ce qui est annoncé comme le "deuxième ascenseur le plus rapide du monde", en gros le plus rapide jusqu'à ce qu'on le dépasse, et qui va vraiment très vite. Jusqu'à récemment c'était aussi la plus grande tour du Japon, mais elle va être largement dépassée par la Tôkyô Sky Tree (Tôkyô Sukaitsurî 東京スカイツリー) à son inauguration l'année prochaine. C'est d'ailleurs bizarre cette envie irrépressible de toujours construire des bâtiments encore plus haut dans les grandes villes, a fortiori dans un pays aussi sujet aux tremblements de terre.
Dans l'entrée, il y a des panneaux explicatifs sur l'historique de la construction de la tour et plein d'autres informations passionnantes, et aussi ce schéma qui compare les 440 000 tonnes de la tour à 7 300 000 ballots de riz (le ballot de riz, komedawara 米俵,étant une unité de mesure équivalent à 60 kg). Comme quoi, on en revient toujours aux sacs de riz. Il y avait un autre panneau avec la même comparaison avec des éléphants mais ça devait être moins parlant.
La tour a bien sûr sa propre mascotte, en forme de tour (ils ne se sont pas foulés sur ce coup là), avec même un coeur sur le devant, même si je doute qu'une tour en béton ait beaucoup d'amour à donner.

mardi 8 février 2011

Les récompenses tant attendues

Bon, alors j'ai fait mes petites courses pour les lots à gagner pour le concours, puis partagé tout ça du plus grand au plus petit en termes de grosseur de lots. Voici ce que cela donne.

Le premier à être le plus fort remportera :
- un scarabée en carton à monter soi-même
- un cahier de dessin avec un écureuil volant en couverture
- une boîte à bentô (mais qui peut servir à ranger... des trucs) jaune avec un ours dessus
- une cuillère Ultraman
- une serviette Ultraman assortie à la cuillère pré-citée
- un paquet de bonbons au bon lait de Hokkaidô

Le deuxième, un peu moins fort que celui d'avant, remportera quant à lui :
- un cahier de prise de notes avec un hamster en couverture
- une boîte à bentô avec un faon dessus
- une petite boîte en forme de singe
- des piques à apéritif en forme de petits personnages
- un paquet de bonbons à la limonade

Et le troisième, qui est le dernier des trois mais qui a au moins la chance d'être sur le podium, aura ce qu'il reste, c'est-à-dire :
- un carnet avec des perroquets en couverture
- deux boîtes triangulaires à onigiri
- des cartes illustrées pour apprendre à reconnaître les insectes
- un paquet de bonbons à plein de goûts différents.

Je suis conscient du fait que ça ressemble un peu à des lots pour un goûter d'anniversaire de CE2, mais c'est comme ça. Maintenant, à vos crayons, à vos ciseaux et faites attention de ne pas vous faire mal en découpant (sinon ça pique).

lundi 7 février 2011

Un éventail de choix de fumées

En promenade le week-end dernier à Yokohama, mes pas ont croisé ceux d'un distributeur de cigarettes multi-marques et multi-pays (en vérité, mes pas ont plus croisé le distributeur que l'inverse) : il proposait un ensemble très varié de cigarettes étrangères, mais aussi des variétés locales plutôt insoupçonnées. C'est une sorte de déclinaison des parfums bizarres de boissons.
Je vous passe bien évidemment les presque traditionnels parfums vanille, chocolat, fraise, cerise, caramel, pour passer directement aux cigarettes qui dégagent un parfum de pêche, orange-menthol, ou melon sucré.
A moins que vous ne préfériez au thé Eal Grey, à la menthe, ou au panda (mais sans panda à l'intérieur cette fois-ci, du moins je crois).
Et du meilleur goût, cette marque de cigarettes qui s'appelle "Death" et qui a pour logo une tête de mort. Mises à part celles-ci, on est loin du "Fumer tue", car c'est plutôt "Oh, regardez ça a l'air trop bon, ça a goût de pêche. Une petite cigarette ?"

J'espère sincèrement que le paquet "Piña Colada" en bas à droite n'est qu'un nom pour faire cool et qu'ils n'ont pas essayé de reproduire le goût du cocktail dans la cigarette.

dimanche 6 février 2011

En rythme et en déhanché

Voici un joli panneau qui indique l'aire la plus proche pour les adeptes de hula hoop. Pour une fois, le pictogramme ne correspond pas du tout à ce qu'il désigne, mais je ne vous dirai pas ce que c'est, car j'aimerais bien que, quelques instants encore, on puisse croire que les aires de hula hoops sont indiquées par des panneaux au Japon. Comme si on faisait durer la magie de Noël encore un peu, mais avec des cerceaux.

vendredi 4 février 2011

De la 2D qui croit qu'elle en a 3

Le dernier concours, celui de paper toys, date un peu, alors il est grand temps d'en lancer un nouveau : le grand concours de silhouettes de monstres !
Le principe est très simple, il suffit de fabriquer des monstres en 2D, en les dessinant sur un bout de papier épais ou de carton, de le découper et de le mettre en scène. Vous pouvez utiliser les matériaux que vous voulez, mettre de la couleur ou non, il n'y a pas de monstres imposés, et ils peuvent faire la taille que vous voulez. Quand je dis qu'il n'y a pas de monstres imposés, ça veut dire que ça peut être un monstre méchant (comme Godzilla) ou alors un monstre gentil mais incompris (comme Gizmo). Par contre, les monstres au sens figuré sont interdits : vous n'avez pas le droit de représenter votre grand-mère sous prétexte qu'elle vous tyrannisait étant petit (en plus c'est socialement mal vu de haïr sa propre grand-mère, quand bien même elle vous forçait à manger un gratin épinards/choux de Bruxelles).

Vous pouvez vous contenter d'un petit dinosaure posé sur la table du déjeuner, ou faire une reconstitution entière du sacre de Clovis interrompue par une attaque de mites géantes de l'espace, ou bien un poulpe géant de deux mètres de haut planté dans le jardin. Vous faites ce que vous voulez du moment que vous avez une bonne idée et que vous en faites quelque chose de bien.

Pour participer, il suffit de m'envoyer votre photo par mail à l'adresse du blog avec le nom sous lequel vous voulez concourir et un titre si la photo en a un (mais c'est facultatif). Vous avez jusqu'au 5 mars 2011, soit un mois, pour m'envoyer vos photos de monstres, et après ce sera un vote des lecteurs. Pour les lots à gagner, je m'en occupe ce week-end et je mets ça en ligne en début de semaine prochaine. Bien évidemment, je n'accepterai aucune excuse du genre "han, mais je ne vais pas avoir le temps" car la pieuvre, je l'ai faite en 5 minutes, le temps de la dessiner sur une enveloppe pendant mon petit-déjeuner, puis de la contre-coller sur carton et de la découper.

jeudi 3 février 2011

Plus chaud que du cachemire doublé en pilou

Un vrai pull en poils de lapin nain angora. C'est très chaud, mais il en a fallu des lapinous pour le finir ce pull. En plus il est joli comme tout.

mercredi 2 février 2011

Avec du sirop d'érable et du beurre fondu

Après les Kitkats au fromage, je pense qu'il faut continuer sur la lancée. J'ai donc le plaisir de vous présenter aujourd'hui la boisson goût "pancakes" (avec du sirop d'érable dessus d'après le visuel sur la bouteille). Je n'ai pas goûté, mais je ne doute pas un seul instant du délice que cela doit être.

Et après on s'étonne que certains s'émerveillent devant du maïs cuit façon risotto...

mardi 1 février 2011

Le monstre des profondeurs dans un aquarium

Alors autant en règle générale les Japonais en matière d'animaux font plutôt dans le petit, voire le mini, comme pour les chiens par exemple, autant des fois ils font dans le gigantisme. Pas pour les chiens, mais ici pour les poissons.
En allant acheter des trucs pour mon vélo, j'ai vu le véritable monstre des abysses fluviales (oui, je précise bien "fluviales", car tout le monde sait que seules les pieuvres géantes sont les monstres des abysses sous-marines). Une animalerie de Tsukuba a décidé de mettre un aquarium dans son entrée contenant un arapaima, le plus grand poisson d'eau douce sur Terre (au Brésil). Ca pourrait faire un super sujet de téléfilm d'horreur pour NRJ12 (j'imagine déjà les effets spéciaux avec un filtre turquoise pour mimer la vision du poisson tueur).