lundi 31 janvier 2011

Des chocolats, des coeurs et de l'amour

Horreur en allant chercher un gâteau au citron à la cafétéria à côté de mon bureau pour accompagner mon thé du matin : ils se mettent eux aussi à l'heure de la St-Valentin. Etant donné que certaines Japonaises vivent un peu la St-Valentin dans leur tête toute l'année, si on leur permet d'en faire des caisses pendant deux semaines, ça promet. Ca n'a pas manqué : du rose partout, des ballons de baudruche en forme de coeur et des coeurs découpés dans du papier collés sur les murs. Du plus bel effet. J'en regretterais presque leur décoration de Noël. Heureusement, il n'existe pas de chants ou de choeurs d'enfants pour accompagner la St-Valentin. C'est toujours ça de gagné.

dimanche 30 janvier 2011

Un petit pas pour l'homme

Il y a quelques jours, quelqu'un faisait remarquer dans un commentaire que les Japonais sont vraiment fortiches quand il s'agit de décorer le mobilier urbain, et que ce goût du détail allait jusqu'aux plaques d'égouts. Je n'avais jamais vraiment fait attention aux plaques d'égout justement, et en y regardant de plus près, j'ai vu que dessus on voyait la fusée construite à Tsukuba (celle qu'on retrouve devant le musée de l'espace).
Dans un autre quartier, je suis tombé sur la version peinte de la-dite plaque, et là le motif est plus clair. Promis, si j'en trouve d'autres, je les montrerai.

samedi 29 janvier 2011

Et je lave plus blanc que blanc, et même encore plus blanc

En étant arrêté à un feu rouge, j'ai aperçu ce panneau publicitaire pour une laverie, dont l'argument de vente est : "Nous lavons encore mieux grâce à notre eau avec des ions."
On ne nous dit pas quels ions. Et après tout, il y a toujours des ions dans l'eau, à moins de faire sa lessive avec de l'eau distillée, mais ça doit finir par coûter cher à force. Je ne sais pas trop ce que les Japonais ont avec les ions, mais tous les appareils ont une touche "qui fait des ions" (pendant longtemps je ne savais pas si c'était pour les ions, ou au contraire pour empêcher les ions). Ainsi, mon ventilateur a une touche pour diffuser des ions (ça fait seulement une lumière bleue à la base du ventilo) et mon chauffage a aussi une touche dans le même genre. Et pareil pour l'air conditionné au bureau. J'aimerais bien qu'on m'explique vraiment à quoi ça sert, mais je soupçonne cet intérêt pour les ions d'être aussi fondé que celui pour le collagène (sur lequel je reviendrai sûrement un jour).

vendredi 28 janvier 2011

Un palais pour le plus beau jour de votre vie

En me promenant, je suis tombé sur cette magnifique bâtisse néo-corinthienne construite il y a probablement moins d'un an ou deux et qui ne sert que pour les mariages. Rien que d'extérieur, ça en jette un max, mais j'ai pu jeter un coup d'oeil à l'intérieur car des types déchargeaient des palmiers en pot pour décorer l'une des salles de réception et c'était très... euh... rose. Et très chargé décorativement parlant : maints rubans, velours, frou-frous, petits noeuds et tutti quanti. J'ai vu une pub récemment pour une salle dans ce genre là, où en plus avant le repas on peut assister à un spectacle de dauphins.

"- C'était sympa le mariage de Suzuki ?
- Tu parles, y avait même pas de dauphins à son mariage."

Et moi qui rêvais seulement d'un lâcher de colombes immaculés et d'une calèche tirée par des poneys Shetland. J'avais vu petit.

jeudi 27 janvier 2011

Des produits pas très clairs dilués dans le Fanta

La semaine dernière, on m'a proposé de retourner dans une école primaire pour parler toute la journée avec les écoliers de choses et d'autres, comme l'accordéon, les crêpes à la confiture et les dauphins (thèmes choisis de façon aléatoire). Cette fois-ci, j'ai gentiment pu refuser, et la personne du service international m'a demandé pourquoi (parce qu'après tout, je dois reconnaître que la dernière fois les enfants m'ont accueilli comme si j'étais un maharaja, alors que je n'avais pourtant même pas apporté mes tigres).

Je voulais répondre que même s'ils sont très gentils, les CE1 sont quand même fatiguants, et que donc toute une journée, ça faisait beaucoup. Sur le coup, je n'ai pas vraiment trouvé d'excuse valable à part "Euh... bah j'ai pas trop le temps en ce moment" (ce qui correspond au niveau zéro de l'excuse), mais je pense que cette nouvelle publicité pour le Happy Meal "Bob l'éponge" présentant des enfants complètement hystériques qui poussent des cris aigus en hurlant "Il a parlé ! Il a parlé !" est un argumentaire qui se suffit à lui-même :
A voir les yeux des gamins, je pense qu'ils sont probablement possédés par le démon.

[Merci Rom1 pour m'avoir signalé la pub. °_^]

mercredi 26 janvier 2011

Et vous n'avez pas la même couleur prune élégant ?

J'ai trouvé une nouvelle petite pelleteuse devant chez moi, en vert cette fois-ci. On ne s'en pas bien compte car il n'y a rien pour servir d'échelle, mais elle n'est vraiment pas grande. Je dois faire une tête de plus qu'elle. A l'aise.

mardi 25 janvier 2011

Frotte, Cendrillon, sinon tu n'iras pas au bal

Pour rebondir sur ce qui a été dit sur les courses au Japon sur Issekinicho, ici.

Dans le supermarché près de chez moi, non seulement il y a tout ce qui a été décrit (la dame qui classe les courses par ordre de grandeurs, par couleurs, par dates de péremption ou tout autre classement. Plus généralement, ce qui est lourd dessous et le léger dessus, et à gauche ce qui va dans le frigo et à droite le reste). Tout est sur-emballé d'office, sauf si on dit à la dame "Pardon madame, mais je n'ai pas besoin de tout ça. J'habite à cinq minutes d'ici donc dans cinq minutes, tout finit à la poubelle." Et tout pareil, il y a la table pour ranger ses affaires dans son (ou ses) sac(s) après la caisse.
Sauf qu'en plus des sacs en plastique supplémentaires, du désinfectant pour les mains et du papier journal pour ce qui est fragile, on trouve aussi, du scotch, des stylos pour noter des trucs sur les emballages, de la ficelle, et deux petits chiffons : le premier pour se donner un coup rapidement sur les main et le second pour nettoyer la table avant ou après son passage (et pourquoi pas les deux, soyons fous).
Autant être honnête : à moins d'être victime de troubles obsessionnels relatifs à la propreté, je ne vois pas trop qui peut s'en servir. Parce qu'entre les produits déjà emballés deux fois, le désinfectant pour les mains, la dame qui passe un coup de chiffon sur la table entre deux ou trois clients, qui pourrait éprouver le besoin de redonner un petit coup dessus ?

lundi 24 janvier 2011

Une protection antibactérienne à l'épreuve des balles

Dans la boulangerie du centre-ville, après que la dame qui sert ait enfilé ses gants en plastique et pris le pain avec des pinces en métal, elle l'emballe dans un sac en plastique transparent pour être bien sûr qu'il n'attrape pas les microbes environnants et qu'il évite de mettre des miettes partout. Ce doit être psychologique, mais du pain dans un emballage plastique, j'ai du mal à trouver ça appétissant.
Et quitte à faire les choses bien, la boulangerie s'appelle la "boulangerie Donq", sûrement pour faire plus français.

dimanche 23 janvier 2011

Chèvre égorgée et orgie dans le sang

Un snack qui s'appelle le Satan... Je crois que tout est dit.

vendredi 21 janvier 2011

Fromage ET dessert

Les gars de chez Kitkat sont vraiment super sympas : pendant que tout le monde fêtait le Nouvel An en buvant des litres de saké, eux étaient au boulot tard le soir pour préparer un nouveau parfum de Kitkat à sortir en janvier. Après des soirées et des soirées d'essais, ils sont enfin parvenus à leur but : le Kitkat parfum "fromage européen".
Oui, il fallait oser, mais ces petits gars n'ont pas froid aux yeux. La liste des ingrédients nous apprend qu'il s'agit plus exactement de gouda. Miam.
Un schéma au dessus de cette liste d'ingrédients explique que le chocolat est mélangé à de la pâte au fromage et à un arôme de gouda, et que la gaufrette à l'intérieur est fourrée à la crème et à du fromage en poudre. C'est de plus en plus appétissant. Ils ont dû faire plein de tests et trouver que le chocolat au lait ne se mariait pas vraiment bien avec le gouda, car ils ont finalement opté pour du chocolat blanc. Objectivement, ce n'est pas très bon, mais sans être non plus dégoûtant car le parfum de gouda est plutôt léger. On dirait des gâteaux qui auraient pu être bons, mais laissés trop longtemps dans le frigo au contact de fromages dégoulinants. C'est un peu une déclinaison des gâteaux tout mous de chez Mémé.

jeudi 20 janvier 2011

Tentacules et saxophone

Youpi ! Aujourd'hui c'est la fête du poulpe et de la seiche ! Ce n'est pas vraiment la fête officielle du poulpe, mais le supermarché à côté de chez moi faisait des grosses promotions sur le poulpe et la seiche pendant toute la journée, donc ça compte un peu. Pour fêter ça, j'en ai acheté plein et j'en ai pour le week-end. Hourra !

Note : Pour ceux qui se demandaient pourquoi je ne ramène pas des ustensiles de cuisine au bureau pour montrer à mes collègues que manger de la vraie nourriture c'est bien aussi, la réponse est très simple : je préfère rentrer chez moi le soir pour manger. Ce n'est pas ma faute non plus si mes collègues oublient régulièrement qu'ils ont une maison ailleurs qu'au bureau.

mercredi 19 janvier 2011

Et on se tient bien droit !

Donc, comme il est demandé sur ces multiples panneaux accrochés un peu partout dans le parc, on ne fume pas, on met une laisse à son chien et on ne nourrit pas les pigeons. Et au passage on évite aussi les fientes de pigeons qui tombent du ciel, comme on nous le conseille en petit.

mardi 18 janvier 2011

Que les dieux soient avec cet enfant

Le week-end dernier, je suis allé rendre visite à une amie enceinte qui me parlait de choses et d'autres concernant ses fêtes du Nouvel An, et la conversation a fini par dévier sur les amulettes offertes pour protéger le bébé. Quand je dis "amulettes" (omamori お守り), je veux parler des petits bouts de papier sacrés qu'on peut acheter dans les sanctuaires et qui sont souvent rangés dans des pochettes en tissu molletonné. Elle en a reçu plusieurs à l'occasion du Nouvel An, censées protéger le bébé jusqu'à l'accouchement, voire même après. Un peu comme un bon pour un don de la Marraine la fée à valoir jusqu'à la fin de l'année.
Mais pour que les charmes agissent et que leurs pouvoirs magiques puissent être efficaces, il n'est pas suffisant de les laisser chez soi sur la commode, ou bien dans le porte-feuilles, comme je le croyais naïvement. Non, non, non. Il faut que cela soit en contact le plus direct possible avec le bébé. Et donc c'est rangé dans la ceinture qui maintient le ventre, tout autour, comme des décorations de Noël.
C'est très joli. Il faudrait faire la même chose en France avec des minis-fioles d'eau bénite à s'accrocher à la ceinture, ou bien des piercings de nombril en médaille de Saint Christophe. Je suis sûr qu'il y a un marché à prendre.

lundi 17 janvier 2011

L'enquête sociologique du lundi matin

Suite de l'histoire d'hier. Je suis allé voir la cuisine de l'étage du dessus et les résultats de cette enquête périlleuse sont édifiants. Voici la cuisine, ou tout simplement "salle pour l'eau chaude" de mon étage, donc celui des historiens d'art et des designers :
C'est très spartiate comme déco. Et maintenant voici celle de l'étage du dessus, un grand studio d'architectes en open space :
Les architectes sont donc de plus grands adeptes de cuisine que les historiens d'arts et les designers, ceux-ci étant aussi sûrement plus fainéants. J'aime beaucoup le côté "avant/après" des deux photos, on se croirait dans "C'est du propre".

dimanche 16 janvier 2011

La gastronomie déshydratée

Au fond du couloir, au bureau, se trouve une petite pièce avec cette pancarte accrochée à l'entrée. On y voit une bouilloire avec au-dessus écrit kyûtôshitsu 給湯室, soit littéralement "salle pour l'eau chaude", ce qui correspond bien au pictogramme de la bouilloire. Par contre, la traduction en anglais en-dessous dit "cuisine".

Alors ? Salle pour l'eau chaude ou cuisine ? Dans cette fameuse pièce on trouve un évier, un plan de travail et une petite bouilloire dans un angle, donc ça correspond assez bien à cette histoire de salle pour l'eau chaude. Mais alors pourquoi "cuisine" ? Tout simplement parce que la plupart de mes collègues, le soir, quand ils restent au bureau pour travailler tard, se nourrissent exclusivement de nouilles instantanées (les cup noodles), et qu'un peu d'eau chaude suffit à les réhydrater.

Miam !

samedi 15 janvier 2011

Vive le magnésium

Depuis mon retour au Japon, j'ai tout le temps faim. Mon estomac s'est habitué à ingurgiter des quantités de nourriture supérieures à ce que je mange habituellement au Japon et crie famine à longueur de journée. Pour le calmer, je mange des bananes, le seul fruit abordable au Japon (j'ai voulu continuer mon régime de clémentines entamé en France mais le prix au supermarché m'a vite dissuadé, 1 euro les deux clémentines). Merci roi des bananes !

vendredi 14 janvier 2011

A la recherche de l'interprète perdu

Ce matin j'ai trouvé une nouvelle note du concierge scotchée sur ma porte d'entrée. Depuis quelques temps, il se refuse à utiliser les boîtes aux lettres et se consacre au scotchage sauvage pour communiquer des informations. Dans six mois, il clouera des hiboux morts sur les portes des gens.
Cette fois-ci, il désire nous dire que comme c'est lui qui gère les encaissements des loyers, que le mois de mars correspond à la clôture de l'année fiscale, qu'il y a pas mal de déménagements en mars, bref qu'il a plein de choses à faire, il faudrait payer les loyers de février et de mars avant la fin janvier parce qu'après il ne voudra plus. J'aime ce concierge autoritaire qui prend des initiatives.
Comme d'habitude, le document est traduit en anglais à l'intention des quelques non-Japonais et non-japonisants de l'immeuble. Et comme d'habitude, c'est traduit n'importe comment et ça ne veut rien dire. C'est une sorte de suite de mots, sans aucune prise en compte de ce qu'on appelle la grammaire. Sauf que contrairement aux autres fois, il y a des termes comme "année fiscale" qui compliquent la chose. Je crois que le concierge a lui-même conscience que son texte n'a pas beaucoup de sens en anglais, car il précise à la fin "Si vous ne comprenez pas cette note, demandez à quelqu'un qui comprend."

Donc si vous ne comprenez pas, ce n'est pas la peine de venir l'embêter : trouvez quelqu'un qui parle japonais et qui vous expliquera. Lui, il est trop occupé à jeter des vélos à la ferraille.

jeudi 13 janvier 2011

Halte aux pieds gonflés par la pression atmosphérique

Dans l'avion du retour, quand la petite vidéo diffusée pendant le vol conseillait de faire des exercices pour se détendre les muscles et favoriser la circulation sanguine, les passagers étaient nombreux à le faire. Et pour ne pas avoir les pieds gonflés, tout le monde en chaussons !
Les Japonais sont quand même mignons.

mercredi 12 janvier 2011

Saute, petit criquet

Sur la toute fin de mon trajet de l'aéroport jusqu'à chez moi, je devais prendre un bus pour faire la route gare/mon quartier. C'était la première fois que je prenais le bus à Tsukuba puisque je fais toujours tout à vélo et qu'on m'avait emmené à la gare en voiture à l'aller (à cause de la valise). Comme dans tous les bus japonais, on prend un ticket en montant et on paie à la sortie suivant la distance parcourue. Et sur les côtés sont placés les boutons pour prévenir qu'on aimerait bien descendre au prochain arrêt, mais ça, c'est comme en France.
Ce qui est plus étrange, c'est qu'on trouve les mêmes boutons au plafond. J'ai essayé d'en atteindre un en me mettant sur la pointe des pieds et je n'y suis pas parvenu, alors que je fais une tête de plus que la plupart des Japonais. Je me demande bien qui peut s'en servir.
Des gymnastes peut-être ?

mardi 11 janvier 2011

Toujours plus haut, plus haut

Il fait beau, il fait froid et je monte sur le toit de chez moi (c'est un haiku en vers libre avec rimes sur la fin, c'est très rare).

lundi 10 janvier 2011

Révise tes Pokémon

Alors que j'avais dit que j'entretiendrai le blog même en rentrant en France, j'ai fait le mort pendant trois semaines. J'ai failli et je m'en excuse. Mais après tout, je fais bien ce que je veux et j'étais de toutes façons trop occupé à manger des plats hyper-caloriques à base de fromage pour pouvoir détourner le regard vers le PC. Je suis rentré au Japon ce matin, donc ô Joie, ô Allégresse, je vais pouvoir réalimenter ce blog en déshérence.
En arrivant à l'aéroport de Haneda et pour rejoindre mon lointain chez moi, j'ai dû prendre le monorail qui rejoint Tôkyô. Ce qui m'a permis d'avoir la chance de pouvoir prendre le train spécial Pokémon, envié par toutes les puissantes nations de l'Alliance Pacifique.
Un magnifique train qui relie l'aéroport à la gare de Hamamatsuchô 浜松町, où se trouve entre autres le Pokémon Center ポケモンセンター. Dans le train, on ne trouve que des autocollants Pokémon, des pubs Pokémon et même des fiches techniques avec les capacités spéciales des personnages du jeu vidéo pour pouvoir réviser un peu le temps du trajet.
Pas de doutes possibles, je suis bien de retour au bon endroit.

dimanche 2 janvier 2011

De l'amitié plein le frigo

Une fois n'est pas coutume, on commence l'année non pas avec des lapins (je vous rappelle que 2011 est l'année du lapin), mais avec du film plastique pour emballer les aliments à mettre dans le frigo. Le Japonais de la pub symbolise le film plastique et pour montrer qu'il convient à tous les aliments, on le voit être copain avec les légumes sautés, le jambon, etc. Je trouve ça vraiment bizarre comme spot de pub.