dimanche 7 août 2011

Bouddha géant 2 : le retour

En ce moment, mes parents sont en vacances au Japon, ce qui explique le rythme estival pris par le blog depuis quelques temps, puisque depuis quinze jours je les trimballe à droite à gauche. Hier on est allé au Bouddha géant d'Ushiku, où j'étais déjà allé il y a deux mois et quelques (voir épisodes précédents). J'en ai profité pour prendre d'autres photos que la dernière fois et vous offrir ainsi un second reportage. Une sorte de contre-enquête.
A côté du Bouddha géant, et toujours dans l'enceinte sacrée, a été installé un parc de lapins et d'écureuils, dont le domaine de compétence a finalement été élargi aux chèvres, aux cochons et aux singes. Je me contenterai aujourd'hui de vous parler des lapins (à chaque jour suffit sa peine).

Les lapins ont donc leur parc, dans lequel il est possible d'entrer pour les caresser et leur donner des bouts de carottes, de préférence en criant des "oh mais il est vraiment trop mignooon !" ou "regarde son petit nez qui frémiiit !" dans des tonalités suraiguës. Le parc fournit des gants ou des moufles pour les enfants afin de ne pas se faire mordre par les lapins (les adultes sont considérés comme assez grands pour ne pas se faire avoir par un lapin).
Comme tout le monde, je me suis prêté au jeu et je suis aussi entré dans l'enceinte des lapins. Mes chaussures ont eu pas mal de succès, je pense que c'est dû à leur revêtement imitation peau de bête, qui leur rappelait leur maman. Je ne suis pas allé jusqu'à les caresser car il ne faut pas non plus exagérer.
L'enclos, plutôt miteux il faut l'avouer, regorge de panneaux comme celui-ci, précisant en images : "Attention aux lapins, dont la morsure est aussi piquante d'une flèche de Robin des bois".
Je vous mets aussi une photo des moufles lavées en train de sécher, ainsi que de mon lapin chouchou.
Je tiens à préciser que je suis tout à fait conscient du fait qu'avoir un lapin chouchou est un peu limite. Des fois, je ne me reconnais pas moi-même (pour ma défense, il est quand même très mignon ce lapin).

13 commentaires:

  1. Je suis contente de voir qu'il y a des moufles pour adultes.C'est vrai que le lapin noir est plus mignon que le lapin roux,
    Véronique

    RépondreSupprimer
  2. oooh il est vraiment trooop mignoooon!! lol! c'est d'un chic les moufles qui sèchent! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Oh! Il est trop mignon! (avec l'accent suraigue qui est assez difficile d'écrire). Non, c'est vrai que le dernier est mignon... Alors, demain, les chèvres?

    RépondreSupprimer
  4. Un panneau "Abunai" pour des tout petit lapins comme ça! Ils abusent!

    RépondreSupprimer
  5. En même temps, si il n'y avait pas eu de panneau ç'aurait été bizarre non ? ^^ Sinon je conçois tout à fait que tu puisses avoir un lapin chouchou, pas la peine de te justifier =p
    (... et oui il est mignon ^^)

    RépondreSupprimer
  6. A si si, c'est "abunai" un lapin ... ça mord fort même si c'est mignon. Et sinon, aux restos du coin, il y avait du lapin au menu ? (`-´)

    RépondreSupprimer
  7. faudrait pas non plus prendre ses parents pour des lapins même si sa maman reste très célèbre dans tout le japon pour sa recette du lapin aux carottes

    RépondreSupprimer
  8. @Anonyme (qui est en fait mon papa qui fait des blagues) : Voyons, il est à la moutarde, ce lapin. Absolument pas aux carottes.

    RépondreSupprimer
  9. Le lapin de la deuxième image ressemble exactement à mon lapin nain ^^!

    RépondreSupprimer
  10. Oh mais il est vraiment trop mignooon le lapin chouchou!

    RépondreSupprimer
  11. Oh un lapin chouchou avec des moufles.... Il a peur de se faire mordre par les autres ?

    RépondreSupprimer
  12. Et euh....Ton lapin, il a le poil poivre et sel ? de grands yeux noirs ? Le nez qui bouge ? c'est pas ton chouchou...c'est toi sous forme de lapin...

    RépondreSupprimer
  13. @Béné : Oui, tu as raison, c'est moi transformé en lapin. Je suis mignon, non ?

    RépondreSupprimer