dimanche 10 juillet 2011

La petite fille et la montagne

Comme promis, voici une petite digression sur Heidi. C'est vraiment l'un des personnages phare de la culture populaire japonaise, que tout le monde connaît et qui a toujours autant de succès. Je ne parle pas des romans de la Suisse Johanna Spyri, que peu de gens ont dû lire, mais plutôt de la série tirée des livres, Arupusu no shôjo Haiji アルプスの少女ハイジ [Heidi, fille des Alpes], sortie en 1974. Comme ce sont Takahata Isao 高畑勲 et Miyazaki Hayao 宮崎駿 qui ont bossé dessus c'est plutôt joli mais c'est nian-nian à souhait. Je vous mets le générique pour que vous puissiez vous rendre compte (j'aime beaucoup le yodel du début de la version japonaise, malheureusement atténué dans la version française, à tort bien sûr) :

Mais bon, ce n'est pas là que je voulais en venir. Si vous vous intéressez à Heidi, ne vous inquiétez pas, vous trouverez plein de sites sur le net qui en parlent, ce n'est pas ça qui manque. Ce qui est un peu plus original, c'est l'espèce de parodie réalisée par l'équipe de Plus Heads, pour la promotion de la voiture Nôto ノート de Nissan. Ils ont repris les mêmes personnages (Heidi, Peter, Clara, le grand père) et les décors des montagnes suisses, tout en composant une petite mélodie qui rappelle à la fois le dessin animé mais aussi pas mal de musiques d'ambiance de jeux vidéo. Cette série (déclinée en spots publicitaires et en épisodes de quelques minutes sur le site de Nissan) s'intutile Teinenpi shôjo Haiji 低燃費少女ハイジ [Heidi, la fille de la basse consommation] car elle demande à tout le monde ce que signifie l'expression "basse consommation", en hurlant à longueur de temps "Teinenpi tte nani ?" 低燃費って何? [C'est quoi la basse consommation ?].

Elle est absolument insupportable, mais c'est ce qui rend la série très drôle. Et j'aime beaucoup le design des personnages, qui changent des petites mascottes kawaii à base de chatons, de lapins ou de poussins (le kawaii, ça va bien cinq minutes). Pas mal de gens trouvent qu'Heidi et ses copains font un peu peur avec leurs grosses bouches rouges, mais je m'en fiche, je les aime bien quand même. Ca a d'ailleurs fait un tel carton quand c'est sorti qu'ils ont rapidement produit tout un merchandising pour aller avec (des crayons, des figurines, des porte-clefs, etc.)

L'équipe de Plus Heads n'en était pas à son coup d'essai ; ce sont eux qui avaient créé la mini-série The World of Golden Eggs, débutée en 2005 et dont Heidi reprend le design et un peu l'état d'esprit. J'ai découvert cette série récemment et c'est en passe de devenir l'une de mes séries préférées. L'intrigue (si on peut vraiment parler d'intrigue) se déroule dans un lycée aux Etats-Unis et on suit les aventures de plusieurs personnages (étudiants, professeurs, dindons, etc.). Chaque épisode est divisé en différentes parties, la première étant chaque fois la séquence principale relative à l'histoire générale, à laquelle succède plusieurs faux programmes ou publicités, comme si on regardait la télé sur une chaîne fictive, en l'occurrence THBC (Turkey's Hill Broad Casting). On voit donc des émissions de talkshows, de musique, ou de cuisine (celles-ci présentées par les frères Rosemary, deux mecs efféminés habillés comme Véronique et Davina, avec des recettes montrées intégralement, filmées dans la cuisine du patron du studio). C'est très décalé et très drôle, avec énormément de jeux de mots entre des mots japonais et anglais (comme l'histoire est censée se passer aux Etats-Unis). C'est pas évident à suivre si vous ne parlez pas correctement japonais, mais pour ceux qui arriveront à comprendre, voici le premier épisode [la parodie d'interview à 6 minutes et quelques est très réussie, avec sa présentatrice qui meuble car elle n'a absolument rien à dire, comme souvent à la télé japonaise] :

14 commentaires:

  1. j'aime pas Heidi -__- elle m'a toujours tapée sur le systeme.
    Par contre les biquettes , elles sont géniales ^^
    dis donc c'est un festival de bannière en ce moment.

    RépondreSupprimer
  2. ah oui et aussi : c'est rudement mieux ta colonne de droite comme cela avec des icones a la place de la typo : )

    RépondreSupprimer
  3. très cool ta nouvelle mise en page ! je te sens dans une période de créativité débridée, c'est magique !

    RépondreSupprimer
  4. Très bien cette nouvelle mise en page.
    Marrant, cette Heidi est utilisée par l'office du tourisme suisse à Kyoto pour leur publicité. J'ai récupéré un exemplaire à un Hanami à l'institut francophone du Kansai en avril dernier.
    http://img29.imageshack.us/img29/1669/heidirk.jpg

    RépondreSupprimer
  5. T'es un petit farceur l'écureuil volant alias L.
    C'est vrai que tu es en pleine créativité en ce moment.La première vidéo me rappelle mon enfance,je ne savais pas que c'était un dessin animé japonais.Pour le reste,je n'y comprends rien sauf ce qui est traduit en anglais,
    Véronique

    RépondreSupprimer
  6. Rooh Heidi, c'est toute mon enfance ça!! ça m'a fait plaisir de revoir le générique ceci dit!! de plus, je te sens inspiré question relooking du blog en ce moment

    RépondreSupprimer
  7. En ce moment, c'est le festival des bannières et de la mise en page. Mais justement, là, ça va aller : je ne suis ni un pro de l'informatique, ni un graphiste hors pair (loin de là), et l'interface de Blogspot n'est pas super intuitive, donc avant de détruire mon PC de rage car je n'arrive à rien, ça restera tel quel pour un bout de temps (jusqu'à la nuit des temps peut-être).

    RépondreSupprimer
  8. Pitié non, pas jusqu'à la nuit des temps ! Respire un bon coup, ça va allez =p

    RépondreSupprimer
  9. la scène de l'interview est flippante de réalisme : les attitudes, les expressions de visage, la manière de parler...
    J'avais jamais regardé, mais quand je suis arrivée ici en 2007, je m'en rappelle, ils étaient encore à fond sur Golden Eggs.

    RépondreSupprimer
  10. @jud : C'est clair, c'est super bien géré, on a l'impression de regarder une vraie émission. Et les fausses émissions de cuisine sont bien imitées aussi, jusqu'aux exclamations bidons des commentateurs quand le plat sort du four.

    RépondreSupprimer
  11. mais figure toi que je vais faire la couv de Heidi chez Gallimard! Et mon mari qui est allemand me dit qu'en Allemagne tout le monde lit Heidi dans sa jeunesse.
    et j'adore l'huile d'olive.

    RépondreSupprimer
  12. Gnou ? L'écureuil serait-il en panne ?

    RépondreSupprimer
  13. not news......good news?

    RépondreSupprimer
  14. @princesse camcam : Heidi doit être dans l'air du temps. Je me doute bien qu'en Allemagne on lit encore Heidi, mais au Japon, bof bof. C'est bizarre que l'engouement pour le personnage, qui persiste dans le temps, n'ait pas donné plus que ça aux gens de lire l'histoire originale.

    @rom1 et Anonyme : Je prends des vacances amplement non-méritées.

    RépondreSupprimer