mardi 31 août 2010

Edwige et ses copains

En me baladant, je suis tombé sur cette espèce de boîte dans la rue, dont le hibou sur le côté a évidemment attiré mon attention. Sur le côté, c'est marqué Kokudokôtsûshô 国土交通省(un des ministères japonais, dont la traduction à partir de son appellation anglaise donnerait quelque chose comme ministère du territoire, de l'équipement, du transport et du tourisme. C'est un ministère multi-tâches). Au début je croyais que l'autocollant avec le hibou avait été ajouté par quelqu'un d'autre, comme les autre stickers blancs qu'on voit autour, mais en m'approchant, j'ai vu qu'il était bien positionné au milieu entre les bandes jaunes et noires et qu'il était exactement du même jaune, ce qui m'a laissé penser qu'il était là dès le départ.
Cette boîte était placé devant un bâtiment officiel, sans aucun doute dépendant du ministère en question, et je crois qu'elle sert un peu de boîtes aux lettres pour que les coursiers n'aient pas à rentrer dans le bâtiment mais aient juste à se servir dans la rue, toujours sur leurs scooters. Par contre pourquoi un hibou ? J'ai vérifié sur le site du ministère et ce n'est pas leur logo (tant pis pour eux, ils ont choisi un logo un peu dans le genre de celui du Pôle-emploi, un peu moins moche quand même).
Il s'agit donc d'un logo spécialement réservé aux coursiers et au système d'envoi de courriers. Je ne sais pas qui a eu cette idée, mais comme ce ministère a été constitué récemment, en 2001, quelque chose me dit que le graphiste lisait un peu trop Harry Potter ces temps-ci.

lundi 30 août 2010

Plus rapide qu'un enfant zombie

Les enfants zombies sont de retour avec ce nouveau panneau qui vient de pousser récemment grâce à un mélange bien dosé de pluie, de chaleur et de ferraille. Il nous demande de ralentir et on voit en bas du panneau le fameux logo de l'enfant zombie mangeur d'homme. On pourrait croire que ça veut dire de ralentir pour ne pas leur faire de mal, mais je pense que c'est plutôt un contre-message : "si vous ralentissez, ils vont vous bouffer".

Ce qui est bizarre c'est que vraisemblablement, on veut nous demander de ne pas écraser ou percuter des enfants. En soi, ce n'est pas étrange comme exigence, c'est même plutôt légitime, mais c'est plus l'emplacement de ce panneau qui me trouble. Outre le fait que comme l'autre fois, il se trouve planté près des labos de recherche en sciences humaines (peu fréquentés par les enfants), il est dans un endroit inaccessible autrement qu'à pied (à moins d'avoir un 4x4 ou un vélo tout terrain et de décider de monter les escaliers avec). Il faut donc ralentir quand on marche pour éviter de faire mal aux enfants imaginaires ? Ca me laisse perplexe comme message...

dimanche 29 août 2010

Tu vas la finir ta citrouille

J'ai découvert un nouveau légume : le tôgan トウガン (Wikipédia me propose "courge cireuse" comme traduction et mon dictionnaire "melon d'hiver", traduction directe du mot en chinois 冬瓜). Sur le coup je n'en ai pas acheté comme je ne savais pas ce que c'était ni comment ça se mangeait, et que c'était un peu lourd aussi, mais maintenant je regrette, ça m'aurait fait à manger pendant trois jours.

samedi 28 août 2010

La baleine des abysses

Très chers amis avec qui  je visite les muséums d'histoire naturelle, voici la photo-bande-annonce pour vous donner encore plus envie de venir me voir au Japon. Je vous présente la baleine qui est à l'entrée du musée des sciences à Ueno. Ca donne envie de venir, hein, hein ? Vivement que vous soyez là pour qu'on puisse voir tous ces animaux naturalisés, ces squelettes reconstitués et ces roches volcaniques ensemble (je me retiens exprès d'y aller pour qu'on ait la surprise en même temps. Quel ami je fais...).

vendredi 27 août 2010

Tu n'auras pas ma peau

Hier soir je me suis aperçu qu'il y avait des petites fourmis sur ma table basse qui se promenaient gentiment. Comme je ne n'aime pas trop tuer les insectes qui ne m'ont rien fait (mis à part les cafards mais c'est une autre catégorie, ce sont des nuisibles), je les ai laissées gambader dans l'insouciance et l'allégresse avec même ma bénédiction : "allez petites fourmis insignifiantes, vaquez à vos occupations". Sauf qu'en me réveillant ce matin, y en avait partout et j'avais des plaques rouges plein les bras et les jambes tellement j'avais été piqué.

Je veux bien qu'on se balade sur ma table, mais j'apprécie moyennement qu'on profite de mon sommeil pour me bouffer par petits bouts. N'ayant pas très envie de finir dans l'estomac d'une colonie de fourmis carnivores, il a bien fallu que je fasse l'acquisition d'un nouveau piège de trappeur (les pavillons pour cafards fonctionnant à merveille). Comme je ne suis pas très fan des bombes aérosols qui tuent les insectes et les ours polaires, j'ai cherché un peu et j'ai découvert cette petite boîte verte contenant un vrai piège, aussi fourbe que sournois.

A l'intérieur, il y a deux petits compartiments : l'un avec des granules de forme allongée et l'autre avec des petites billes de gelée. Plutôt que d'être bêtement empoisonnées, ces billes sont enveloppées d'une couche de sucre pour que les fourmis ne détectent pas le poison à l'intérieur. Elles ramènent donc leur butin à la maison, en laissant des phéromones avec un message du genre "Eh les gars, suivez ma trace, j'ai trouvé un super filon de trucs sucrés pour remplir nos garde-mangers". Et une fois qu'elles ont ramené ça chez elles et qu'elles attaquent la couche de sucre, elles s'aperçoivent que ce n'est pas des friandises qu'elles ont amenées à la maison, mais la mort.
Là où c'est vraiment fourbe c'est que les deux types de granulés contiennent le même poison mais ont une forme différente juste parce que certaines fourmis portent plus facilement ce qui est allongé et d'autres ce qui ressemble à une petite bille, pour être sûr de toutes les avoir.

jeudi 26 août 2010

Tu fais ce que tu veux chez toi, mais pas ici

De loin mon panneau et mon interdiction préférés : interdit de fumer en marchant. En fait, ça signifie plutôt interdiction de fumer tout court, puisque même à l'arrêt ça ne change rien. Même en étant dehors avec la fumée qui ne gêne pas grand monde, c'est interdit. A la place, il faut aller dans des petits espaces semi-fermés dans lesquels c'est autorisé. Et comme ça tous les fumeurs s'entassent au même endroit.
Vous pensez peut-être "wahou ils sont trop à la pointe en matière de prévention ces Japonais, ils interdisent même de fumer dehors. Trop cools pour les non-fumeurs" ? En fait, ce n'est pas aussi simple. Ca correspond plutôt à une autre conception de l'espace public. Ainsi, la rue, qui est un espace public, est généralement une zone non-fumeur, d'où le panneau, car même si la fumée s'envole on considère que ça peut gêner les passants (quoique je ne vois pas en quoi être sous une sorte d'abri-bus pour fumer y change grand chose). Peut-être est-ce un moyen pour limiter les accidents de mégots qui atterrissent dans les yeux des enfants ?

A l'inverse, on trouve des zones fumeurs un peu partout : dans les trains (genre Shinkansen), dans les musées, dans les restaurants, dans les bars, etc. Dans ce cas, on considère que ces endroits ne sont pas complètement publics puisque vous avez un peu choisi d'y aller, donc si vous subissez la fumée de cigarette, c'est que vous l'avez en partie voulu. Dans les bars par exemple, et dans certains restos, les lieux sont entièrement fumeurs, tant pis si vous appréciez moyennement la fumée des autres pendant que vous mangez.

Et au niveau prévention, ce n'est pas encore tout à fait ça : les compagnies de tabac ont le droit de faire de la pub et elles ne s'en privent pas (j'ai même vu Marlboro qui distribuait des paquets aux passants dans la rue, du côté de Tôkyô-eki), les paquets ne sont pas surtaxés comme en France donc ils sont très abordables (environ 3€, un peu moins même) et on trouve des paquets en vente partout (24h/24h dans les kombini à tous les coins de rues et au pire il y a les distributeurs automatiques, tout aussi nombreux). Pas facile d'arrêter de fumer dans ces conditions.

mercredi 25 août 2010

Tu vas trop vite, Speedy Gonzales

Ayant envie de changer du traditionnel jus d'oranges pour le petit-déjeuner, je me suis dit que j'allais essayer autre chose. J'ai commencé à regarder ce qu'il y avait dans le rayon jus de fruits du supermarché et comme ma tête a commencé à tourner face à toutes ces bouteilles de concentré de vitamines, je me suis rapidement rabattu sur celle qui me semblait la plus prometteuse car je n'avais pas spécialement prévu de passer la journée au supermarché.
Avez-vous repéré ce qui ne va pas la phrase précédente ? Oui, j'ai fait une GRAVE erreur, exprimée par le mot "rapidement". En effet, dans un pays étranger, même quand on parle la langue, on ne connaît pas tous les produits et toutes les marques et on peut donc facilement commettre des impairs à vous gâcher une journée (au moins un petit-déjeuner).

Dans ma précipitation, j'ai donc jeté mon dévolu sur une bouteille "orange/cassis", dont les couleurs d'emballage rappellent à la fois l'orange et le cassis dans un joli dégradé Photoshop. Le lendemain matin, sans avoir fait plus attention à la bouteille, je me verse un verre de jus de fruits et j'en bois une petite gorgée en pensant "Tiens, ce mélange orange/cassis, ça n'a pas vraiment le goût que j'imaginais". Qui se transforme immédiatement en "Non mais c'est quoi ce truc ?" à la seconde gorgée.
Si j'avais fait un peu plus attention, j'aurais vu dans le magasin que ce jus de fruits et en fait un mélange 50 % fruits, 50 % légumes. Et qu'en plus de l'orange et du cassis, il y a certes de la pomme et du citron, mais aussi de la carotte, du chou, de l'aubergine, des asperges, du céleri, du radis, de la laitue, du cresson, des épinards, du persil, de la betterave et de la citrouille. Le mélange de tout ça est à peu près comme on peut se l'imaginer et a fini dans l'évier.

mardi 24 août 2010

Plus romantique qu'une virée en barque sur le lac Léman

Ouf, ils sont de retour : les pédalos en forme de cygnes. Même que ce sont encore d'autres que la dernière fois. Ils se multiplient, ça doit être la saison des amours chez les pédalos.

lundi 23 août 2010

Tistou, tu peux rentrer chez ta mère

Contrairement à ce que tout le monde pensait, et moi le premier, il semblerait que j'ai aussi hérité du célébrissime don familial à faire pousser des plantes. Je n'avais jamais vraiment essayé jusqu'à maintenant, donc chacun était persuadé que je n'en étais pas capable, mais c'est finalement faux. Comme il faut apparemment choisir sa spécialité et que les légumes, les fleurs, les orchidées et les cactus ont déjà été pris par d'autres membres de la famille, moi j'ai choisi les sédums pour laisser mon pouvoir s'épanouir. J'en ai plein sur le balcon et ils ne meurent même pas. J'ai même fait des boutures (je ne pensais pas utiliser ce mot un jour en parlant de mon propre balcon). La fierté m'envahit tellement qu'elle m'étreint la gorge.

dimanche 22 août 2010

Etre un ninja en toutes circonstances

Voici une publicité photographiée dans le métro par JeXn, mais qui m'a autorisé à la publier sur le blog parce qu'il est gentil. Il s'agit d'une affiche indiquant qu'il est possible d'acheter des boissons aux distributeurs automatiques de certaines marques dans les stations de métro en utilisant son pass Suica (l'équivalent du pass Navigo à Paris). Le slogan c'est "Vous pouvez acheter une boisson aussi vite que vous passez les portillons du métro". Et qu'il y a-t-il de plus approprié qu'un ninja habillé en rose pour symboliser la vitesse ? La réponse est rien, bien sûr.

On pourrait être étonné qu'un ninja s'habille en rose, car côté discrétion, on a fait mieux. Que nenni, c'est idéal comme camouflage dans les magasins Hello Kitty ou parmi les jeunes filles à Harajiku. Il faut savoir évoluer avec son temps, les ninjas habillés en noir, c'est démodé. Ca fait tellement XIVème siècle...

samedi 21 août 2010

Maman, maman, tu m'achètes du Ronron ?

Plutôt que les traditionnels bonbons et chewing-gums vendus à la caisse des supermarchés, voici la version "nourriture pour animaux". De quoi troquer les Mentos et les Tic-Tac par du Ronron ou du Miaou-miaou.
Finis les enfants qui hurlent et se roulent par terre parce qu'ils veulent leurs  boîtes de Kinder Surprise. Un coup d'oeil sur les photos appétissantes de nourritures pour chats devrait les calmer et leur passer l'envie de réclamer un truc à la caisse.

 Il y avait aussi des granulés pour hamsters, mais l'effet visuel était moins saisissant.

vendredi 20 août 2010

Mieux qu'un flipper et qu'un baby-foot réunis

Vous attendez des amis et vous ennuyez ? Votre soirée vient de se terminer et vous voulez encore vous amuser un peu avant de rentrer ?
Ne cherchez plus, j'ai ce qu'il vous faut : le jeu de fléchettes dans la rue. Maintenant vous pourrez vous occupez à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit à jeter des fléchettes sur une cible. Avec un peu de chance et d'entraînement vous réussirez même à ne pas éborgner les passants malgré un taux d'alcoolémie beaucoup trop élevé pour jeter ces petits objets pointus.

jeudi 19 août 2010

Des hommes bleus à la marge

Une maison-champignon, perdue sur le bord d'un parking. Que faire si même les Schtroumpfs se trouvent isolés de la société ? Triste monde tragique.

mercredi 18 août 2010

Mille ans de plus, mille ans de mois, ça reste à quatre zéros

Une jolie affiche photographiée dans le métro. Au début, on hésite un peu : une réunion de Jedis japonais, une convention de science-fiction, une publicité pour un spa avec des gens en peignoir ? Ensuite on lit le gros "César" sur la gauche de l'affiche et les dates de représentation, qui permettent de déduire qu'il s'agit d'une pub pour une pièce de théâtre.
Outre le fait que leurs toges ne ressemblent pas à grand chose, on peut être un peu étonné que tous les acteur soient Japonais, ce qui ne leur donne pas un air très "Romains de l'Antiquité". Vous trouvez que César à une vraie tête de César avec ses cheveux noirs ébouriffés ? Je me permets d'en douter. Pour faire plus romain encore, le graphiste qui a fait l'affiche a ajouté un temple en arrière-plan. En ruines, bien sûr, car ça donne un côté plus antique (ou comment les Japonais subissent l'influence indirecte d'Hubert Robert). Qu'importe si à l'époque de César ce temple était en parfait état, ça n'est pas un problème

Mais d'ailleurs, ce temple était-il vraiment en parfait état à l'époque de Jules César ? Là encore, on peut se poser des questions puisqu'il s'agit vraisemblablement, d'après ce que j'en vois, du fronton du temple d'Antonin et Faustine qui se trouve sur le Forum à Rome. Je n'ai pas été très assidu à mes cours d'archéologie antique à l'université, mais je sais en tout cas que César a vécu avant Antonin, un siècle environ. Ce qui signifie que ce temple a été érigé plus de 100 ans après la mort de César. Comme si ça ne suffisait, le graphiste n'a pas retouché la photo (sûrement achetée à une banque d'images) qui montre l'état actuel du temple, avec l'ajout de l'église construite 1000 ans plus tard dans l'enceinte du temple. Oh, après tout on n'est plus à un millénaire près.

lundi 16 août 2010

Passé Milan, toujours tout droit vers l'est

J'ai acheté cette bouteille d'eau minérale, un jour de grande chaleur afin d'éviter la déshydratation et la mort, qui précise que l'eau a été puisée dans les "Minami Alps". Ce qui signifie les Alpes du sud. Si je vous dis "Alpes du sud" vous pensez à Chamonix, ou à Turin, ou à je ne sais quelle autre ville dans ce coin là. Pourtant, en regardant les informations au dos de la bouteille, on lit que l'eau vient de la préfecture de Yamanashi, au Japon.
Vous vous dites "Comment ? Mais de qui se moque-t-on ? On nous parlait des Alpes au verso de l'étiquette" [avec un petit air indigné et les lèvres pincées pour plus d'effet]. C'était sans compter sans le magnifique concept de Nihon Arupusu 日本アルプス, soit les "Alpes japonaises". Quelqu'un (qui n'est pas Japonais) s'est dit "oh c'est le même climat que dans les Alpes, ici. Et puis c'est la montagne. Je vais appeler ça "les Alpes japonaises"" (beaucoup d'imagination, ce monsieur). Depuis, c'est resté. Et c'est un peu nul comme formulation.

Fille de mauvaise vie

Un autre exemple de franponais, assez connu mais toujours aussi drôle : frivole ou cocue, il faut choisir son camp. J'imagine que depuis le temps, quelqu'un a bien dû leur dire ce que ça signifie.

dimanche 15 août 2010

Une sauce qui a du chien

Spéciale dédicace pour Rémi qui est fan de la sauce Bull-dog, au moins de son nom. J'en ai acheté un mini-pot presque exprès pour la photo, je ne pouvais pas passer à côté de ça.

samedi 14 août 2010

Petit écran pour petits programmes

Vous êtes au restaurant tout seul et vous vous ennuyez en mangeant vos spaghettis ? Heureusement, en faisant pivoter l'écran de votre téléphone de 90° et en dépliant l'antenne, vous pourrez capter la TV et regarder la "Roue de la fortune". Et pour un yen de plus, vous aurez l'option "téléguidage de torpilles", comme James Bond. Réjouissez-vous : la technologie de pointe n'est plus l'apanage des espions britanniques, aussi distingués soient-ils.

vendredi 13 août 2010

Toujours plus haut, toujours plus rose

Jeter aux ordures un si joli trampoline Hello Kitty, c'est vraiment gâcher. Je l'aurais bien ramené chez moi, mais outre le fait que je n'ai pas la place (il fallait choisir entre la table et le trampoline) et que je risque de m'en lasser très vite, je crains que certains de mes amis se cassent le coude en tentant des figures beaucoup trop acrobatiques pour eux. Certains n'ont d'ailleurs même pas besoin de trampoline pour réussir à se casser le coude...

jeudi 12 août 2010

Le retour du gros chat roux

Apparemment je ne suis pas le seul à m'être rendu compte des agissements sournois du gros chat roux et de ses copains. Même s'il semble avoir trouvé quelques alliés (ils ont installé une cabane en carton et un bol qu'ils remplissent chaque jour de lait ou de poisson), vraisemblablement charmés par ses petits yeux si mignons, tout le monde n'est pas dupe. D'autres personnes que moi ont dû deviner les noires motivations qui habitent ce chat (dévorer les globes oculaires de pauvres innocents perdus dans les bois) et ont lancé une campagne d'affichage pour prévenir les citoyens les plus naïfs. Le gros chat roux y est photographié jeune, sûrement une image d'archives, donc il n'est pas encore obèse sur l'affiche.

Gros chat roux, je te préviens, tu ne mangeras pas mes yeux si facilement.

mercredi 11 août 2010

Un zoo sur une boîte d'allumettes

Aujourd'hui j'ai trouvé ces supers "décorations pour boîte d'allumettes" (c'est ce que dit l'emballage). Ce sont des sortes de gros timbres poste, de la taille d'une boîte d'allumettes justement, que l'on peut coller sur une boîte d'allumettes dont le dessin ne nous plairait pas (au hasard, un feu de cheminée, une ambiance de Noël, ou des patineurs sur glace). Ceux là reprennent des illustrations réalisées pour le zoo de Prague, il y a sûrement plusieurs dizaines d'années au regard du graphisme, et ils sont trop méga classes.
La notice explicative précise qu'on peut les coller sur autre chose que des boîtes d'allumettes (tu m'étonnes, qui a 16 boîtes d'allumettes chez soi ?) et ne donne que deux autres exemples d'utilisation : "On peut aussi les fixer sur une bouteille ou sur une cannette". Ca me serait difficilement venu à l'esprit de coller des autocollants sur une cannette de Sprite.

mardi 10 août 2010

Du poisson en forme d'ours

Si je vous dit "surimi", vous pensez à quoi ? A des bâtonnets oranges ? Naïfs que vous êtes. Mais c'est cette fraîcheur que j'aime chez vous. Au Japon, le surimi, appelé kamaboko 蒲鉾, est plus souvent vendu sous forme de cylindre qu'on découpe ensuite en tranches. Voilà pour c'est la forme classique. Aujourd'hui, au hasard des rayons du supermarché, j'en ai trouvé en forme... de nounours ! Je n'aime pas le surimi mais je me suis dit que ce serait dommage de passer à côté de ça.
Il est posé sur une petite planche en bois, et il suffit d'en découper de petites tranches à mettre ensuite dans la soupe, ou pour décorer des salades, ou tout ce que vous voulez pour faire manger du surimi aux enfants. Je ne sais pas comment ils font la tête d'ours avec les yeux et le museau, ni ce qu'il y a exactement dedans et je ne préfère pas le savoir. Dans le rayon, il y avait même du surimi en forme Doraemon, et donc bleu, pas très appétissant.
Je tiens à rassurer tout de suite ma famille et mes amis, je ne me lance pas dans la cuisine kawaii, c'était juste pour le plaisir de prendre cette photo. De toutes façons, je possède quelques traits de caractère qui me permettent de lutter efficacement contre le kawaii ou la culture otaku. Pêle-mêle, je citerai l'amour propre, l'estime de soi, la respectabilité et une aptitude naturelle à lutter contre la dépression.

lundi 9 août 2010

Ca chante dans la garrigue

Il n'y a pas très longtemps, de mon bureau, j'entendais un bruit super fort sans réussir à vraiment identifier ce que ça pouvait être. J'ai donc demandé son avis à un de mes collègues (nous allons typographiquement basculer en style direct, faites attention à vos pieds, il y a des tirets qui traînent) :

Moi: - C'est quoi ce bruit, qu'on entend ? Un oiseau ?
Le collègue : - Je sais pas, ce ne serait pas une cigale plutôt ?
Moi : - Hum... Une cigale ça ne fait pas vraiment ce bruit là. Et puis vu la force du bruit, il faudrait que ta cigale fasse la taille d'un moineau pour qu'on l'entende à ce point.
Lui (toujours le collègue, ce n'est pas un troisième personnage) : - Oui mais je reste sur ma première idée de cigale.

Depuis, je retrouve partout des cigales mortes sur le sol et elles ont effectivement la taille d'une mésange, ce qui est un peu terrifiant. Ici, les cigales font presque deux fois la taille d'une boîte de petits pois locale.
 
Avis aux trois valeureux castors qui ont remporté le concours de paper toys : les lots ont été envoyés cet après-midi, vous devriez recevoir tout ça d'ici une semaine, le temps que l'avion traverse la moitié de la planète.

dimanche 8 août 2010

Et des vacances, t'en veux des vacances ?

Voici l'enseigne d'un magasin de vêtements, dont le nom est en français parce que ça fait cool. C'est un nom plutôt rigolo d'ailleurs. Bon, sachant qu'on est dans un pays qui n'est pas franchement réputé pour l'abondance et son déluge de vacances, ça pourrait presque être pris pour de la provocation, mais ça reste drôle. Au moins ils se sont concentrés puisqu'il n'y a pas de fautes (l'effort est à souligner).

samedi 7 août 2010

Un vent de fraîcheur sur le textile

Adieu ventilateur, air conditionné et autre boisson glacée. Voici le spray pour chemise ! Le slogan est déjà un petit moment de bonheur : "Quand je transpire, je me rafraîchis la chemise".
En gros, il s'agit d'une petite bombe de spray à vaporiser sur ses vêtements pour avoir une sensation de fraîcheur. Ca doit être à base de menthe ou de menthol, donc j'imagine que ça donne l'impression de s'enduire de chewing-gum ou mieux, de dentifrice. A voir la tête du type sur la publicité, il a l'air vraiment content de porter sa chemise magique qui génère un super-pouvoir de glaçon.

Note : Vous avez vu ? Désormais les coins des photos sont arrondis, c'est plus chic. Et puis comme ça, ça donnera lieu à ce type de discussions :
" - Tu as vu le post d'aujourd'hui sur le blog de l'écureuil volant dans l'espace ?
- Le quoi ?
- Mais si, tu sais, le blog avec les photos aux coins arrondis.
- Ah oui, il est trop bath !"

Bon, je ne vais pas non plus arrondir rétroactivement les coins de toutes les photos du blog parce que :
1. Ce serait trop long
2. Je n'en ai pas envie
3. Ca n'aurait pas d'intérêt puisqu'il s'agit de contenu déjà publié.

vendredi 6 août 2010

Un éléphant, oui, mais que s'il sait se tenir.

Dans le quartier de Shinjuku, il est interdit de venir avec un éléphant s'il ne respecte pas un minimum les règles de propreté. Cela signifie donc qu'il ne doit pas jeter ses cannettes vides de Fanta, ni ses mégots de cigarettes (voir panneau ci-dessus). Déjà qu'il n'y a pas beaucoup d'éléphants à Tôkyô, ce n'est pas en les stigmatisant ainsi aux yeux de tous en faisant des panneaux exprès pour eux que les Japonais vont réussir à faire venir les touristes éléphants. Diplomatiquement, c'est assez limite comme panneau, cela sous-entend que tous les éléphants sont crados et ne font pas attention au travail du personnel qui nettoie les trottoirs. Je suis pourtant sûr qu'il existe des éléphants suisses ou éduqués par un précepteur britannique qui sont très bien élevés.

Pour de vrai, le panneau dit juste qu'il est interdit de jeter des trucs par terre, et le texte contient un jeu de mots très mauvais avec le mot "éléphant", d'où le dessin de pachyderme en dessous. Ce jeu de mots pourri se retrouve dans un album sur deux pour enfants dès qu'on trouve un éléphant comme personnage, et aussi dans pas mal de campagnes publicitaires destinées aux petits quand les publicitaires sont en panne d'inspiration. Ce serait bien de se creuser les méninges et de trouver un autre jeu de mots, au moins pour changer un peu. Juste un.

Et les grands gagnants du monde sont...

Ca y est, le monde entier a voté, les juges ont comptabilisé les votes et les grands gagnants du concours de paper toy sont désormais connus.
Le grand gagnant intergalactique est donc Rom1 qui totalise 37 voix. Le grand gagnant de la plaque tectonique eurasienne est Ploum avec 29 voix. Et enfin, le grand gagnant inter-départements Mayenne/Sarthe/Orne (ce qui n'est pas rien, trois départements quand même) est Elan noir avec 26 voix. Je félicite aussi L'oeuf qui chante et Quentin qui, s'ils ne sont pas sur le podium, n'en sont pas très loin non plus (c'est important de féliciter les enfants sinon après ils perdent confiance en eux et ils ne veulent plus apprendre leur table de 7, ni se coucher sans éteindre la lumière).

Au niveau des lots, il y a un petit changement de programme. Comme je n'ai pas trouvé de porte-clefs cools et que je n'ai pas non plus pris le temps de faire 50 magasins pour des porte-clefs, c'est remplacé par de la bouffe marrante. Pas la peine de grogner, c'est comme ça et puis c'est tout. Et sinon vous vous seriez retrouvés avec des porte-clefs pourris comme ceux du Crédit Mutuel. Je contacte les gagnants dans l'ordre de victoire pour que vous choisissiez vos cadeaux.

Vive la colle en tube.

jeudi 5 août 2010

Votez pour la réintroduction de prédateurs naturels

Samedi dernier, en me baladant et en cherchant désespérément un cadeau d'anniversaire pour un anniversaire qui a eu lieu il y a déjà 15 jours, je suis tombé sur ce King Kong en boxer drapeau américain (des sous-vêtements probablement achetés lors d'un voyage passé à New York). Malgré son air sympathique et amical, n'oublions pas que ça reste un gorille de plusieurs mètres, qui kidnappe les jeunes filles pour les emmener en haut de tours très hautes. C'est assez étrange cette manie de toujours vouloir grimper plus haut pour apprécier la vue.
Et ça m'a fait penser à cet autre King Kong, vu pendant mes vacances à Fukuoka, cette fois-ci sur un banal immeuble d'habitation. On reconnaît immédiatement qu'il s'agit d'une femelle grâce à son bikini jaune banane. Depuis qu'on a tué Godzilla, qui était sûrement le seul prédateur naturel des gorilles géants, ils pullulent au Japon (j'en ai vu un troisième, plus grand, encore à Tôkyô mais je n'avais pas mon appareil photo avec moi). C'est comme quand on tue tous les renards et les serpents sur une île, qui se retrouve ensuite infestée de lapins qui dévastent les cultures. Ils feront moins les malins, les Japonais, quand les King Kong du pays dévoreront leur stock de bananes. Finis les pains fourrés à la crème de banane, les glaces parfum mangue/banane et les bonbons thé vert/banane.

mercredi 4 août 2010

L'as du bricolage


Aujourd'hui est un grand jour : j'ai fabriqué une table. Oui, oui, vous avez bien lu. De quoi faire taire les personnes, nombreuses, persuadées que je ne sais rien faire de mes dix doigts. Bon, il ne faut pas non plus regarder de trop près les finitions parce que c'est un peu du travail de cochon mal dégrossi, mais sur une photo prise de loin ça fait quasiment illusion.
Autant l'avouer, ça n'a pas été super évident car le matériel de bricolage dont je dispose est extrêmement limité. J'avais acheté une mini-visseuse exprès et elle m'a bien évidemment lâché juste après avoir vissé la dernière vis. On le voit déjà un peu sur la photo mais la table est complètement disproportionnée par rapport à la taille de mon appartement, mais c'est en prévision de mon prochain (grand) appartement, pour pouvoir manger avec les copains. Pour le moment, ça va me changer de mes repas pris sur un coin du bureau.
Au passage je vous montre ce tenugui accroché dans mon salon qui représente une marte photographe, dont je suis très fier (c'est presque une loutre). A croire que ça a été conçu spécialement pour que je tombe dessus dans le magasin. Et ça décore agréablement mon appart, comme seul un petit mammifère maniant des objets technologiques sait le faire.

mardi 3 août 2010

Culottes et dentelle


Chose promise, chose due, voici les soubrettes d'Akihabara. Comme il faisait encore jour, elles avaient encore des tenues décentes et on ne voyait pas leur culotte. Tout ça pour vendre des claviers ou des disques durs externes... Si ce n'est pas malheureux.

lundi 2 août 2010

Ouvrir un dictionnaire sans réfléchir

Voici un exemple local de franponais, cette langue qui ressemble au français sans en être vraiment, particulièrement prisée par les publicitaires/graphistes japonais. Déjà "pain de vrai", ça ne veut pas dire grand chose, mais ils semblent avoir hésité à mettre un "e" à la fin ou pas. Finalement, ils ont opté pour la virgule, au lecteur de décider s'il met ou non un "e".
En fait, je pense même qu'ils ont ouvert un dictionnaire, repéré l'entrée "vrai, e" et qu'ils ont recopié directement. On l'a échappé belle, ils auraient pu aller jusqu'à recopier la suite, comme (adj.).

dimanche 1 août 2010

Encore un tour de panda

Au détour d'une rue, dans un petit parc, je suis tombé sur ce jeu pour enfants en forme de panda qui a vraiment une bonne tête. Ca m'a donné envie d'aller au zoo à Ueno pour voir le fameux panda géant mais on m'a dit qu'il était mort. Il reste toujours les ours polaires, mais ce n'est pas pareil.
A côté du jeu-panda, il y avait ce qui est sûrement l'un des meilleurs jeux au monde : le même jeu qui se balance, mais cette fois-ci en forme de loutre. Ils ont même représenté les palourdes sur son ventre.
Ca me donne de plus en plus envie d'avoir une loutre apprivoisée.